Retour Conférences – Automne – Toulouse

Un petit retour sur deux belles conférences de cet automne :
Je ne vais pas vous faire un topo complet de ces conférences car cela serait un manque de respect pour le travail des associations et des intervenants, et puis je n’ai pas tout noté (c’est comme aller à un concert et passer sa soirée à filmer)…Voici donc quelques extraits…


 

AFEP 26/09/15 avec Fabrice Bak  et Ladislass Kiss

Thèmes l’adolescent et l’adulte à haut-potentiel

L’ADULTE à HAUT POTENTIEL – Fabrice Bak :
-Le rôle de sentinelle (imaginer ce qui peut se passer, voire parfois le pire) du HP : se dire que quoi qu’il arrive on va trouver une solution donc essayer de se reposer de ce rôle souvent épuisant et qui empêche de vivre le moment présent.
-La sur-adaptation d’un adulte non décelé peut mener à de symptômes post traumatiques : Burn-out, pensées confuses, épuisement, dépression.
-86% des QI sont incalculables car hétérogènes.
-Le pervers narcissique (ou PN) : personne malade qui projette sa maladie su l’autre, problème d’égo, absence d’émotions. S’attaque toujours aux personnes pleine de vie car il a un problème avec la vie !!! Processus : 1/ attraction=>scanne sa victime, ses émotions 2/cohésion=>fait en sorte d’être la personne idéale, début emprise 3/ coercition =>manipulation, attaque, destruction. Bonne nouvelle pour les enfants de PN ce n’est pas héréditaire.
-La population des « Tout le monde » (normaux pensants) :
10% Structurés (communiquent, cherche des solutions) – 30% pragmatiques (c’est la faute aux autres, au système, c’est comme ça) – 60% fonctionnalistes (ne se posent pas de questions, suivent le mouvement). Vous avez donc 10% de population pour trouver votre moitié(e) car les structurés sont les plus compatibles avec les HP  😉

Travail, objectifs professionnels :
-Le rapport « Maitre-Disciple » ne peut être positif que dans la rigueur et le respect et à partir du moment ou chacun se choisi.
-Connecter ses propres connaissances avec celles des autres afin de s’accorder son statut d’expert dans un domaine.
-Faire des stratégies (et non manipulations) et utiliser le système (toujours positivement) pour arriver à ses fins.

Mieux vivre sa douance – Objectifs thérapie :
-Prendre en compte ce que l’on est tout en surfant dans un monde fonctionnant pour les normaux pensants
-Reconstruire son identité sexuée
-Prendre en compte les émotions, libérer la colère
-Retrouver son assurance
-Cultiver l’indépendance et l’introspection
-Retrouver plaisir à prendre des risques et affronter la compétition
-Choisir avec qui on partage son bonheur
-Garder et respecter ses valeurs, ses principes

Monsieur Bak à choisi (entre autres) pour illustration un personnage qui me touche particulièrement : Forest Gump et invite le HP à courir à son rythme, même si d’autres personnes font un bout de chemin avec vous, plus rapides ou plus lentes, gardez votre rythme !


ANPEIP 10/10/15 avec Fabrice Bak, Jean-François Laurent, Ingrid Bardin

Thème l’adolescent à haut potentiel

L’ADO à HAUT-POTENTIEL – Ladislas Kiss :
Traquer les cercles vicieux et favoriser les cercles vertueux
Voie de la «sagesse : Observation – Réflexion – Action
L’aider à faire des efforts : Un grand pouvoir implique une grande responsabilité
Répéter et prendre du temps sont indispensables

Mission des parents :
Affection équilibrée – soins – psychologie – autorité – éducation

Lecture conseillée pour les 8-16ans :  « Comment survivre dans un mode de brut » Albin Michel


L’ADO à HAUT-POTENTIEL – Fabrice Bak
-L’adolescence dure jusqu’à l’âge de 25ans
-Au collège attend des enseignants  des guides
-Au lycée attend des experts (si il sent un dysfonctionnement ne veut plus y aller)
-Les jeux vidéo ne sont pas mauvais dans la mesure où le temps est géré
-La colère est saine il est nécessaire de l’écouter
-L’estime de soi se construit sur le regard et la qualité des interactions avec les autres (parents, pairs, enseignants)
-L’ado HP nécessite une famille réflexive (à partir de 18ans chez les autres enfants)
-Le but des parents n’est pas de l’empêcher de tomber mais l’aider à se relever
-L’identification (tests) doit se faire au plus tôt (ex 7ans c’est tard)
-Il confond aimer et aider, empathie et son scanner affectif => position du sauveur (pense qu’il va se faire aimer)
-TCA : Anorexie => pensée ancrée sur le poids permet de stopper son cerveau en hyper activité
-Les mécanismes de défense sont indispensables mais ne doivent pas être pathologiques                                                                                                          
-La puberté est la seconde phase de croissance après le nourrisson => Grosse fatigue, besoin de temps de repos
-Pour l’ado HP le collège ne sert pas à apprendre mais à jauger, étudier ses pairs, se situer                                                                                                                  
-Pour les filles attention à l’attitude « adulte morphique » on joue à s’habiller en femme => danger (proie, perte de repères)
Si pas de crise à l’adolescence la crise peut se faire à l’âge adulte, dans ce cas le conjoint devient le parent et la victime à qui il va faire vivre sa crise d’ado : opposition, reproches…

  • Il y a-t-il plus de HP, est-ce une mode ? NON la société étant de plus en plus en perte de repères et « dysfonctionnante » les HP ont de plus en plus de mal à vivre ce décalage => opposition => questionnement => tests => repérage du haut-potentiel.

L’ADO – HAPPIE – Jean-François Laurent

-Quand l’ado a un profil intuitif (connait la réponse mais ne sait pas expliquer le chemin déductif : utiliser le tutorat, il va devoir expliquer comment il a procédé tout en gagnant en estime de soi.
-Penser coopération pas compétition
-Quand un conflit éclate avec un HP ne pas l’accabler par « tu… » Mais parler de soi, exemple « je ne suis pas content de ton attitude… » donner ses ressentis, ses émotions.
-La colère préserve c’est une soupape indispensable
-Éduquer sans la peur et la menace, sanctionner mais ne pas punir
-Dans la sanction toujours ménager une sortie par « le haut » pour l’ado afin de ne pas rester sur un problème et toujours respecter la règle des trois R : Réflexion – Responsabilisation – Réparation. Parler des règles et des ressentis de chacun.
-Ne jamais négliger les peurs : c’est une alerte, il faut en parler, l’expliquer et parler de situation précédente ou la peur a été vaincue
-Face à la maladie, au deuil : parler de son ressenti personnel si on a vécu une situation similaire, ne pas avoir peur de livrer ses émotions.
-Terminer sa journée avec en tête trois choses agréables du jour (bien aussi au moment du coucher)
-Respecter les rituels et s’accorder des temps de paroles (conseil de famille par exemple)


Concernant le temps de questions/réponses avec Madame Bardin je n’ai pas pris de notes car il s’agissait de questions sur des cas plutôt personnels/ particuliers.


Publicités

2 réflexions sur “Retour Conférences – Automne – Toulouse

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s