A comme Albatros

Inhibition intellectuelle, syndrome de l’albatros Cécile Bost du blog Talent Différent revient sur le travail du Docteur Gauvrit. Un article à lire ICI

 

 

« L’albatros »

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

Baudelaire

Publicités

2 réflexions sur “A comme Albatros

  1. Sévangeline dit :

    Depuis bien longtemps, ma fille de 13 ans identifiée il y a 3 ans et qui fait sa rentrée au lycée en septembre, s’est reconnue dans ce poème qu’elle adore et connait par cœur. Elle s’y identifie et s’auto-nomme plus volontiers « albatros » que « zèbre » si elle devait décrire qui elle est…
    Merci de nous permettre de nous sentir moins seuls.

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s