Référents Pédagogique & EIP (Toulouse – Midi-Pyrénées)

Un petit rappel utile (source Académie de Toulouse) :

Elèves intellectuellement précoces

Accueil téléphonique

En adéquation avec les différents documents et textes officiels parus sur le sujet, un accueil téléphonique est mis en place dans l’académie de Toulouse afin de permettre au personnel de la communauté éducative comme aux parents d’avoir un interlocuteur pour les informer et les conseiller.

Tél : 05 61 17 70 30 (J-R. Bernardi, Conseiller Pédagogique) ou 05 61 17 70 29 (F. Detchart, IEN-ASH, Référent académique EIP)

Contact : eleves.precoces@ac-toulouse.fr

Ce qui doit retenir l’attention

Lorsqu’il y a un grand décalage dans la perception que l’on a de l’élève et celle que l’on a de l’enfant une question doit surgir : pourquoi une telle différence à propos d’un seul et même individu ? Les réponses y sont multiples comme en sont multiples les causes.

La précocité intellectuelle est l’une des explications possibles, et même la piste qui doit être évoquée en priorité quand le constat fait état non seulement de décalages mais plutôt de paradoxes entre les points considérés de part et d’autre.

S’appuyant sur les travaux du Groupe Académique de Recherche sur la Scolarité des Enfants Précoces voici une synthèse des situations les plus fréquemment relevées lorsqu’il y a difficultés, souffrances ou échec scolaire.

L’enfant est particulièrement éveillé et fait preuve d’une grande curiosité intellectuelle dans sa vie familiale. Il dit s’ennuyer en classe et il apparaît comme non intéressé par les cours. Ses résultats deviennent très irréguliers ou se dégradent subitement. Il arrive que l’enfant en vienne à perdre confiance en lui, à se désintéresser de tout, ne ressemblant plus en rien à l’enfant précédemment évoqué.

L’élève n’est pas intégré à la classe, il est isolé, rejeté. Il se sent exclus du groupe, incompris. Des troubles psychosomatiques apparaissent. Parallèlement et paradoxalement son sens aigu de la justice le fait réagir à toute atteinte non seulement pour lui mais surtout pour les autres.

Il est reproché à l’enfant de ne pas travailler suffisamment à l’école, au collège, au lycée, d’être superficiel, de manquer de motivation ; on le dit agité, turbulent. Pourtant dans sa vie extrascolaire le même enfant fait preuve d’une intense concentration intellectuelle, conçoit des projets et les mène à leur terme avec détermination, parfois même sur des thèmes proches de ceux étudiés en cours.

La fulgurance et la pertinence de ses remarques surprennent. Sur ce point le paradoxe n’est pas entre le temps scolaire et le temps extrascolaire mais à l’intérieur même du cours. En effet, alors même qu’un élève obtient des résultats qui le conduisent à une situation d’échec scolaire, il arrive que le constat par un enseignant de remarques particulièrement à propos permette d’orienter différemment la recherche de solutions pour la poursuite de la scolarité.

L’élève est considéré comme « pinailleur, ergoteur, cherchant la petite bête », il agace par sa permanente attention portée sur les détails et pourtant il rend des devoirs très courts, en fait très synthétiques et en conséquence souvent jugés comme non approfondis, superficiels, « bâclés ».

Il cherche des explications à tout ce qui l’entoure, argumente en permanence avec un esprit critique développé associé à un sens de l’observation particulièrement pointu. Or en classe l’on note son inattention, son état de rêverie, sa distraction, sa non participation au cours.

Ces quelques points représentent les clignotants les plus courants de la précocité intellectuelle qui sera confirmée ou non par des tests spécifiques. Dès le constat et en dehors de tout a priori ou de toute réaction stéréotypée, ces clignotants sont à prendre en considération sans tarder.

Mise à jour : février 2014.

Publicités

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s