F comme Faux-Self

 

Le faux self permet de s’adapter à la vie en société adapté à ses besoins, plus ou moins contraignant
Voilà comment il a été mis en place :
Lorsque le bébé vient au monde, il n’a pas conscience de son individualité. Il ne se différencie pas de sa mère. Au fil du temps, il va défusionner et prendre son identité distincte : la « conscience de soi ».
Puis, en intégrant les messages identitaires que son entourage lui envoie, il va construire l’image de soi. Si les messages sont positifs, l’enfant acquiert une bonne estime de lui. Si les messages sont négatifs, son estime de lui sera faible. Au fil de la construction de son identité, il va se sentir unique et singulier, mais aussi pareil aux autres et intégré au groupe.
Le bébé a besoin d’être entendu, compris et respecté.si l’entourage a su montrer respect et tolérance, si des mots sont venus expliquer ses sensations, ses émotions, l’enfant peut être très proche de son vrai moi : l’image qu’il se fait de lui-même correspond à ce qu’il est, ses réactions sont adaptées, il peut être sûr que ses émotions et sensations lui appartiennent.
Dans son cas, son faux self n’est qu’un vernis de politesse permettant la vie en société : une attitude sociale polie, de bonnes manières, une certaine réserve et la capacité à accorder aux autres la même bienveillance que celle qu’il a reçue dans l’enfance. L’enfant garde toute sa personnalité et surtout le pouvoir de s’écouter et de se respecter. Mais l’environnement familial et éducatif ayant ses propres difficultés, il n’offre pas souvent à l’enfant ce tableau idéal de respect et de disponibilité.

Les surdoués
Impossibilité d’être soi et acceptés pour ceux qu’ils sont. Leur intégration est entravée par l’impression d’être différent et de ne pas trouver sa place dans le groupe.
Quand les parents comprennent mal les besoins de l’enfant et savent mal y répondre, ils lui demandent trop d’adaptation à ce monde qui ne lui correspond pas. Alors il va progressivement étouffer son vrai moi et s’appliquer à ne répondre qu’aux attentes extérieures. Le faux self qui se construit lui permet de s’adapter à cet environnement contraignant mais asphyxie sa vraie personnalité.
Le faux self d’un précoce est comme un salon VIP ouvert à tous. Sa fonction est de prendre en compte les besoins, les envies et les avis de tous ses interlocuteurs et leur rendre sa compagnie discrète et agréable. Le vrai moi est bâillonné dans un tout petit cachot, au fond d’un long tunnel d’angoisse. Trois portes en ferment l’accès : la peur d’être rejeté et abandonné, la tristesse d’être seul et incompris, la colère de ne pouvoir être soi.
Le faux self explique les fameux décrochages en soirée (le faux self a relâché sa vigilance et s’est ressaisi ou le vrai moi s’ennuie). Le précoce se rappelle que lorsqu’il essayait d’être soi-même, il provoquait le rejet. Il lui arrive encore aujourd’hui lorsqu’il s’essaie à un trait d’humour, que sa plaisanterie ne soit pas captée et qu’elle provoque un moment de gêne. Alors le vrai soi reste sous le contrôle du faux self.
En grandissant, le faux self va prendre toute la place et peut même devenir brillant et recevoir les encouragements, l’admiration et l’amour. Le vrai moi se sentira de plus en plus seul, vide et malheureux. Lorsqu’on ne se donne plus le droit d’être soi-même, par peur d’être rejet, jalousé et incompris, quel que soit ses réussites, on ressent un sentiment de vide et d’imposture. On a l’impression de ne pas trouver sa place, d’être pris pour ce que l’on n’est pas… alors tout en ayant peur de perdre l’amour des autres, il est impossible de le recevoir. Le prix à payer de ce faux self est un perfectionnisme, le déni de ses émotions, des pulsions agressives, des relations humaines empreintes de honte, de culpabilité, d’anxiété et de dépression.
Restreindre son faux self et retrouver son vrai moi donne un sentiment de sécurité, de paix et de plénitude.

Publicités

7 réflexions sur “F comme Faux-Self

  1. Amandine dit :

    Bonjour j’ai cru remarquer que le faux self et systématiquement associé à la douance..Je pense que le faux self recouvre antierement la personne que je suis, et après réflexion je me demande comment me retrouver que mes t’il possible de faire.Je ne pense pas pouvoir parler de douance dans mon cas. Voilà merci de vos réponses

    J'aime

    • Fabienne ToulouZèbre dit :

      Bonjour Amandine,
      Se retrouver est tout à fait possible, c’est la bonne nouvelle. Peut-être commencer par confirmer une douance ou pas et se faire accompagner par de bons professionnels.Chaque personne étant unique (HPI ou pas) on ne peut donner que des pistes généralistes. Bien cordialement,l’équipe de ToulouZèbre.

      J'aime

      • Amandine dit :

        Je regarde et m’informe de se que peut être la douance et se qui va avec étant aujourd’hui dans le doute j’ai pris contact avec Monique de Kermadec qui m’a conseillé de prendre contact avec un spécialiste de ma. Région donc Toulouse ne sachant pas vers qui me tourner vous et t’il possible de me communiquer des nom ou adresse je vous remercie d’avance

        J'aime

        • Fabienne ToulouZèbre dit :

          Bonjour Amandine. Pour toute demande de coords de professionnels nous contacter via l’onglet CONTACT du site en précisant votre age et secteur précis si Toulouse.

          Bien cordialement
          Le bureau

          J'aime

  2. Sofia dit :

    J’ai lu cet article avec beaucoup de mélencolie et douleur, cela me correspondant totalement… Merci en tout, au moins maintenant la tristesse est-elle lucide 🙂

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s